R4 SINPAR (1979)

Pour amateurs d’exotisme technique

En 2022, une Renault 4 SINPAR de 1979, motorisée en Billancourt 5 CV, produira forcément son petit effet dans n’importe quel rassemblement de populaires d’autrefois. Ce n’est pas pour cela que son actuel propriétaire l’a acquise voilà quatorze ans. Mais tout de même, pas sûr qu’elle l’aurait autant séduit si elle n’état pas née avec quatre roues motrices !

Par Franck Harmon, photos Florian Grout

Voilà peu de temps (4L Magazine n° 76), nous rappelions à quel point les Renault 4 SINPAR des années 1970 brillent par leur rareté. Eh bien ! Il suffisait de le chanter pour qu’un autre exemplaire de la tribu de ces attachants petits 4x4 se présente. Bon, ça ne prouve pas qu’elles pullulent, mais plutôt que nul n’est à l’abri d’une bonne surprise.
Notre mannequin du jour a été immatriculé pour la première fois en février 1979. Rappelons que les « 4L » berlines et limousines de l’époque étaient du genre Renault 4, Renault 4 TL et Renault 4 GTL, respectivement de types R1126 pour les deux premières, et R1128 pour la troisième citée. Et c’est tout ? Pas tout à fait. Il était alors possible, en commandant un modèle modifié par SINPAR, d’opter pour le moteur Billancourt de 5 CV (845 cm3) censé donner un petit supplément de motricité à la voiture ; laquelle endossait alors le type R1123. Les administrations et institutions clientes y ont eu largement recours (la Gendarmerie en tête). Précisons toutefois que notre voiture-témoin d’aujourd’hui n’a jamais revêtu le moindre uniforme : achetée neuve par des particuliers installés dans le Var (83), puis transmise à leurs descendants, elle revendique un parcours de « 4L » de la campagne, choisie parce qu’elle permettait à ses premiers acquéreurs de les amener en toutes saisons jusqu’à leur maison, située au cœur d’une pinède, sur une hauteur…

Par le train de nuit

En 2008, au terme d’une trentaine d’années de bons services, remplacée par quelque chose de plus moderne, la voiture est menacée de destruction. Un heureux hasard la place alors sur la route d’un amateur d’autos atypiques...

4L Magazine numéro 78